Histoire basket

Histoire du basketball : un sport américain devenu mondial

(18)
Déposer un commentaire

Avec près de 450 millions de pratiquants, le basket est l’un des sports les plus populaires au monde. Son histoire est celle d’une géniale invention américaine qui a su s’exporter aux quatre coins du monde. Remontons aux origines…

Basket-ball : l’inspiration du pionnier

Nous sommes en décembre 1891 et James Naismith, professeur d’éducation physique au Springfield College dans l’État du Massachusetts a un problème. Comment faire pour maintenir la condition physique de ses élèves pendant les longs hivers de La Nouvelle-Angleterre, entre les saisons de football américain et de base-ball ?

Un jour de pluie, il invente un nouveau sport d’intérieur : deux caisses de pêche aux deux extrémités du gymnase, un ballon à envoyer dedans et l’interdiction de marcher. Le basket-ball vient de naître ! Le basket part à la conquête des États-Unis et du monde La YMCA, cette association de jeunes chrétiens, joue ensuite un rôle crucial dans le développement du basket en Amérique du Nord et dans le reste du monde.

Le premier match européen est disputé en 1893 dans le quartier parisien de Montmartre. De l’autre côté de l’Atlantique, le basket devient une activité de plus en plus courante dans les universités américaines. Le premier match universitaire a lieu en 1895 et voit l’université Hamline s’imposer 9 à 3 devant l’université du Minnesota. L’entrée en guerre des États-Unis en 1917 favorise la diffusion du basket en Europe. Naismith passe ainsi deux ans en France avec la YMCA. Et le premier événement européen a lieu à Joinville-le-Pont durant les jeux interalliés en 1919. Pour la petite histoire, la finale est remportée par les États-Unis devant la France. En 1936, à Berlin, le basket fait ses débuts olympiques. Comme attendu, les Américains remportent la médaille d’or. Le premier Championnat du monde a lieu en 1950 en Argentine. Depuis, il est organisé tous les quatre ans, entre chaque olympiade.

L’ère des stars Aux États-Unis, les principales ligues professionnelles sont nées au début des années 1920. Aucune ne s’impose clairement jusqu’en 1949, quand fusionnent la Basket Association of America et la National Basket League pour former la National Basket Association, mieux connue sous l’acronyme NBA. Cette dernière est rapidement devenue la ligue la plus importante en termes de popularité, de moyens et de niveau de jeu.

Dans les années 1970, les premières vedettes ont fait leur apparition sur les parquets et dans les pages des magazines avec Kareem Abdul-Jabbar ou Moses Malone. Mais c’est la décennie suivante qui verra l’émergence des personnalités les plus marquantes du basket : Larry Bird, Magic Johnson et Sa Majesté Michaël « Air » Jordan. Aujourd’hui, la NBA continue de rayonner sur la planète basket, tractée par les performances de ses meilleurs joueurs : Kobe Bryant, Stephen Curry ou Lebron James. Deux équipes mythiques de basket Par leur assemblage de talents, ces équipes ont marqué l’histoire de leur sport à coup de performances étourdissantes.

Créée en 1926, l’équipe des Harlem Globetrotters est alors uniquement composée de joueurs noirs, non acceptés dans les ligues majeures à cause de leur couleur. Connus pour leurs performances athlétiques comme pour leurs facéties, cela fait 90 ans qu’ils régalent les amoureux du basket lors de matchs d’exhibition disputés aux quatre coins du monde. Composée à l’occasion des JO de Barcelone en 1992, la première Dream Team a offert le titre aux États-Unis en scorant un écart moyen de 42 points sur ses rivaux. Dans les rangs de l’équipe considérée comme la meilleure de l’histoire : Magic Johnson, Michaël Jordan, Scottie Pippen et Charles Barkley, entre autres !

Le basket au féminin :

Tout commence là aussi dans le Massachusetts. En 1892, un an après l’inspiration géniale de James Naismith, Senda Berenson Abbott, professeur de sport au Smith College, décide d’adapter les règles du jeu pour les femmes. Il y est notamment interdit l’arrachage du ballon et la multiplication des dribbles. Bien que le basket féminin soit pratiqué dans un nombre croissant de lycées, les obstacles sont alors nombreux. Les joueuses doivent porter des tenues (corset et longue robe) qui les gênent dans leurs mouvements et la pratique de ce sport reste généralement mal vue en société. Un tournant a lieu dans la seconde moitié du siècle avec notamment la création d’un championnat du monde de basket féminin en 1953.

En 1976, le basket féminin devient sport olympique. Aux États-Unis, un championnat universitaire est enfin créé en 1982. En 1997, l’apparition du championnat WNBA (Women’s National Basket Association) sur le modèle de la NBA renforce la professionnalisation du basket féminin. Son rayonnement est assuré par l’apparition de joueuses vedettes comme Sheryl Swoopes, Lisa Leslie, Lauren Jackson ou Candace Parker.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Noter
Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE