La sécurité en mêlée

(12)
Déposer un commentaire
Le secteur de la mêlée est sans doute celui où les efforts pour garantir la sécurité des joueurs ont été les plus nombreux. Évolution des règles, équipement, apprentissage dès l’école de rugby sont autant de changements qui ont amélioré la sécurité en mêlée... la preuve !
 
 
Une mêlée plus sûre qu’avant
 
Les plus anciens vous diront que la mêlée d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était autrefois. Au temps où l’on devait « travailler » son vis-à-vis, et où effondrer une mêlée ou la relever était considéré comme un art. Mais peut-on sérieusement regretter un temps où les traumatismes cervicaux étaient légion ?
 
Il existe deux raisons principales à cette réduction spectaculaire du nombre de blessures. L’évolution des règles, et l’accent mis sur la prévention et la formation dès le plus jeune âge.
 
 
L’évolution des règles
 
La modification des règles a permis à la mêlée de gagner en sécurité. L’entrée en mêlée se fait en se plaçant, ce qui interdit les « entrées en tronche » du passé. Le nouveau mode de liaison entre piliers adverses évite les torsions et déstabilisations. La poussée s’effectue au commandement de l’arbitre et l’introduction est simultanée. Enfin, vous êtes obligés de pousser dans l’axe et de conserver votre tronc parallèle au sol, ce qui limite les risques d’effondrement.
 
Les règles ont aussi évolué en permettant l’ajout de protections qui limitent les conséquences des chocs et des pressions encaissés. L’utilisation des épaulières, des casques, ou des protège-dents a ainsi amélioré la sécurité des joueurs de devant.
 
 
Pousser en sécurité
 
Pour pousser en toute sécurité, concentrez-vous sur votre posture. Commencez par bien vous gainer, au niveau du cou et des épaules, notamment en mordant votre protège-dents. Fléchissez vos jambes, et liez-vous à vos partenaires. Suivez les commandements de l’arbitre.
 
Pour les deux piliers, liez-vous à votre vis-à-vis après l’avoir touché, le bras du pilier gauche étant à l’intérieur de celui du pilier droit adverse. Votre dos doit rester bien plat, et vous devrez pousser dans l’axe à l’introduction du ballon, en gardant le dos plat parallèle au sol.
 
 
La mêlée éducative
 
Afin d’apprendre aux enfants à pousser en sécurité, la FFR a mis en place en 2014 la mêlée éducative. Elle débute à 1 contre 1 en M8, 3 contre 3 en M10, 5 contre 5 en M12, pour finir à 8 joueurs en moins de 14 ans.
 
Le but est de leur apprendre à garder leur équilibre, jambes fléchies, dos plat, lié à l’adversaire, de façon à pousser la mêlée jusqu’au gain du ballon. Dès que celui-ci est gagné, l’arbitre commande l’arrêt de la poussée.
 
 
Passeports, académies, et suivi médical
 
Des formations propres aux joueurs de devants sont également organisées, avec la délivrance des « Passeports Joueurs de Devant » pour les joueurs minimes et séniors. Des Académies des Premières Lignes ont aussi été créées, pour une meilleure formation des piliers et des talonneurs.
 
Si vous jouez première ligne, vous devez aussi demander à votre médecin d’établir un certificat de non-contre-indication à ces postes, basés sur un examen clinique spécifique. C’est à cette condition que l’on peut aujourd’hui garantir la sécurité des joueurs en mêlée.
 
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Noter
Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE