Comment bien défendre au foot ?

Dans la grande majorité des cas, les défenseurs sont grands et costauds, mais ils sont aussi très lents ou moins rapides que les milieux et attaquants.

Quand on est défenseur, qu’on a donc un gabarit de défenseur, comment réussir à stopper un attaquant petit, rapide, explosif et dribbleur ? Cela en évitant bien entendu tout geste dangereux, comme le fameux tacle à la gorge ou à la carotide, comme on dit dans le milieu.

J’observe mon adversaire

   

La base en tant que défenseur, c’est de connaître les points forts de l’attaquant : vitesse, explosivité.

L’observation est primordiale, il faut réussir à cerner quel est son pied de frappe, quels sont les points où il est moins à l’aise, s’il est sur son mauvais pied par exemple.

Je place mes appuis

Tout l’enjeu en situation de défense consiste à bien placer tes appuis pour empêcher l’attaquant d’aller sur son point d’aisance, c’est-à-dire son bon pied (intégrer photo).

Comment ? Te positionner de trois quarts, de profil, pour pouvoir l’emmener là où tu as décidé de l’emmener, et pas l’inverse. C’est ça, la clé pour défendre efficacement.

Le fait d’être de trois quarts permet d’anticiper la prochaine course au cas où il réussit à te passer. Tes appuis sont alors prêts pour pouvoir accélérer en contre sens sans perdre de temps.

La chose à ne surtout pas faire : défendre de face et sur les talons. C’est le meilleur moyen pour que l’attaquant adverse t’élimine très facilement.

J’empêche l’attaquant de se retrouver face au but

Défendre, c’est aussi avoir le sens du sacrifice. Que l’on soit défenseur central ou latéral, ou même milieu de terrain défensif, on se retrouve souvent dernier rempart. On représente donc le dernier espoir de notre équipe (avant le gardien bien entendu) pour éviter de prendre le but.

Toujours sur le même principe, il est primordial de bien placer tes appuis, et d’emmener l’attaquant sur le côté fermé. Le but : boucher un maximum d’angles pour le gardien et pour toi-même. Pour éviter que l’attaquant ne se retrouve face au but, il faut réussir à l’excentrer au maximum. Il n’a alors plus beaucoup de solutions, hormis l’exploit individuel.

Le tacle, l’arme (fatale)

Le tacle est un geste technique très difficile à réaliser, qui n’est pas donné à tout le monde.

Pour réaliser un bon tacle, il faut là encore emmener le joueur adverse là où l’on veut, et au moment où il va déclencher une frappe ou un dribble, il faut réussir à toucher la balle tout en glissant sur le côté, soit pour contrer sa frappe, soit pour récupérer le ballon.

Bon à savoir : le tacle doit être le dernier recours du défenseur, puisqu’un défenseur au sol est un défenseur vaincu, éliminé. Défendre debout, voilà la mission du bon défenseur !

Je maîtrise mon jeu de tête

Le défenseur est souvent en prise avec les attaquants dans les duels aériens. Le secret pour réussir son jeu de tête, c’est d’ouvrir les yeux et de ne pas subir le ballon. Le timing est plus important que la détente, il faut donc sauter au bon moment.

Ensuite, il faut penser à te protéger, à mettre une distance de sécurité en gardant le bras assez haut pour laisser une distance entre l’adversaire et toi, ce qui le déstabilisera également.

Je relance proprement

Le défenseur n’est pas qu’un bourrin sans cerveau, qui met des tacles et des coups de têtes à tout va. Il est très important d’avoir une très bonne relance courte et longue, et dans l’idéal, des deux pieds.

La relance longue est souvent appelée la diagonale, elle permet de faire basculer le jeu de droite à gauche ou de gauche à droite, car les relances longues de face en ligne droite sont très difficiles à jouer pour les attaquants.

On dit souvent que le premier attaquant, c’est le défenseur, car une bonne relance peut permettre de casser des lignes et donc d’éliminer déjà quelques joueurs.

Cet article a été co-rédigé avec :

david duquesnoy
David DUQUESNOY, éducateur KIPSTADIUM et responsable KIPSTA ACADEMIE :

J’ai commencé le foot à 5 ans au stade Béthunois. J’ai ensuite intégré le RC Lens à l’âge de 10 ans, où j’ai fait toutes mes catégories jeunes jusqu’à 22 ans. J’ai connu un titre de champion de France en 14 ans avec Lens, et l’équipe de France en U15/U16.

J’ai quitté le RC Lens à 22 ans pour jouer en National. Entre deux, j’ai passé mes diplômes d’entraîneur tout en continuant à jouer au foot. J’ai pris la catégorie U12 du Racing Club de Lens en tant qu’éducateur pendant un an, puis j’ai entraîné les U15 Elite en Belgique. J’ai joué 6 ans en Belgique en D1 et D2.

J’ai fini à Tourcoing en CFA 2 tout en continuant à valider mes diplômes d’éducateur (brevet d’état football, brevet d’état sport pour tous, diplôme universitaire en préparation mentale, master spécialiste en sophrologie et relaxation, validation des acquis éducateur spécialisé). Cela fait maintenant une dizaine d’années que je suis éducateur.

NOTRE SELECTION PRODUITS :

10,00 €*
4.50 / 5 68 avis
    17,00 €*
    4.71 / 5 31 avis
      20,00 €*
      4.43 / 5 102 avis

        Commentaires utilisateurs

        Soyez le premier à déposer un commentaire

        Rédiger un avis
        HAUT DE PAGE